0

LA PALME D'OR,
FAÇONNÉE PAR CHOPARD

LA PALME D'OR, <br> FAÇONNÉE PAR CHOPARD LA PALME D'OR, <br> FAÇONNÉE PAR CHOPARD

La Maison Chopard crée la plus précieuse récompense du cinéma

Convoitée par tous les réalisateurs, la Palme d’or récompense chaque année le meilleur film de la sélection officielle du Festival de Cannes. Redessinée en 1998 par Caroline Scheufele, elle est depuis l’éclatant symbole d’une histoire d’amour qui unit la Maison Chopard avec le plus glamour des festivals du cinéma. Témoin de l’engagement de la Maison pour un luxe durable, la Palme d’or est réalisée chaque année avec soin dans ses ateliers de Haute Joaillerie en or éthique certifié Fairmined. Une première cette année : en plus de la Palme d’or, les ateliers de la Maison fabriqueront l’ensemble de tous les trophées qui seront remis lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, faisant de Chopard l’artisan de tous ces prix officiels qui catalysent tant d’émotions.

Palme d'Or Award

Prisée des réalisateurs du monde entier et aujourd'hui plus brillante que jamais, cette distinction de légende est dotée d'un prestige et d'une aura unique dans la collection Red Carpet.

Liste des cinq derniers lauréats de la Palme d'Or :

2017: The Square - Ruben Östlund
2016: I, Daniel Blake - Ken Loach
2015: Dheepan - Jacques Audiard
2014: Winter Sleep - Nuri Blige Ceylan
2013: La vie d'Adèle - Abdellatif Kechiche

UN EMBLÈME FAÇONNÉ PAR CHOPARD DEPUIS 1998

Tout a commencé en 1997, lorsque Caroline Scheufele, co-présidente et directrice artistique de Chopard, rencontre Pierre Viot, alors directeur du Festival de Cannes. Alors qu’elle examine avec beaucoup d’intérêt le trophée qui siège dans le bureau de Pierre Viot, celui-ci lui propose de redessiner une nouvelle interprétation de la Palme d’or. Pour cette amoureuse du septième art, voilà un nouveau défi dans lequel elle se lance avec ferveur, mettant son inspiration et sa créativité sans limite au service d’une des récompenses les plus courues du monde cinématographique. Dès l’année suivante, lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes de 1998, la nouvelle Palme d’or est révélée au monde dans l’apparence que nous lui connaissons encore aujourd’hui.

Depuis, Chopard et le Festival de Cannes composent un étincelant duo. « C’est un magnifique partenariat historique. Comme je le disais autrefois à Gilles Jacob, nous faisons désormais partie de l’inventaire… Au même titre que le tapis rouge » s’amuse Caroline Scheufele. Outre la Palme d’or et ses deux versions miniatures qui honorent depuis l’an 2000 les prix d’interprétation féminine et masculine, les ateliers de la Maison produiront cette année pour la première fois cinq « mini-Palmes » destinées aux récipiendaires du « Grand Prix », du « Prix de la Mise en Scène », du « Prix du scénario », du « Prix du Jury » ainsi que de la « Palme d’or du Court Métrage » décernés par le jury du Festival de Cannes. Jusqu’à présent, ces cinq prix étaient récompensés par un diplôme.

UNE CRÉATION AUTHENTIQUE DE JOAILLERIE

Conçue en 1998 dans les ateliers de Chopard à Genève, la somptueuse Palme est en tout point une création de Haute Joaillerie. La Palme d’or, dont le motif est une référence directe aux palmiers de la célèbre Croisette et aux armoiries de la ville de Cannes évoquant la fameuse légende de Saint Honorat, est composée de 118 grammes d’or jaune éthique 18ct certifié Fairmined. Bercées par une fine brise, ses feuilles graciles semblent avoir figé leur mouvement un bref instant tandis que l’extrémité de la branche dessine un petit cœur, clin d’œil de Caroline Scheufele à l’un des symboles de la Maison, le joaillier au « Grand Cœur ». Enfin, la Palme d’or repose sur un délicat coussin de cristal de roche de la forme d’un diamant de taille émeraude. Cet ultime détail confère au trophée un caractère unique, la nature ne donnant jamais naissance à deux cristaux de roche identiques. Pas moins de 40 heures de travail sont nécessaires à cinq artisans de la Maison pour façonner à la main le bijou le plus convoité du Festival.

UN SYMBOLE DU LUXE DURABLE

Chopard démontre depuis plusieurs années son engagement en matière de responsabilité sociale, une valeur fondamentale de la Maison. Membre du Responsible Jewellery Council (RJC), qui joue un rôle clé dans la création de standards environnementaux, sociaux et éthiques, Chopard a créé le programme « Voyage vers un luxe durable » en collaboration avec Livia Firth, la fondatrice d'Eco-Age. Lancé en mai 2013 à l'occasion du 66e Festival de Cannes, ce vaste programme se décline en projets de grande ampleur visant à encourager le développement d'un luxe durable. La collection Green Carpet est née la même année. Le joaillier et horloger suisse s'engage ainsi à acquérir ces matériaux auprès de fournisseurs aux pratiques responsables et transparentes sur le plan social et environnemental. La création d'une Palme en or certifié « Fairmined » témoigne une nouvelle fois de l'engagement de Chopard en faveur du luxe durable.