Items in shopping bag:

LES FEMMES À L'ESPRIT LIBRE

Partager
Linkedin

La Happy Sport, une ode aux femmes libres et audacieuses

 

La force d’une icône est de s’imposer à notre imaginaire, comme si son existence même ne souffrait d’aucune contestation, d’aucun doute. Pourtant la Happy Sport a risqué ne jamais voir le jour.
Il a fallu toute la persévérance et la pugnacité de Caroline Scheufele pour concrétiser sa vision et donner naissance à ce modèle emblématique. Cette victoire, c’est celle de la force d’une femme qui a conscience que son atout le plus précieux c’est sa confiance en soi. Cette victoire, c’est celles de toutes les femmes visionnaires.

 

Femmes des années 90

 

Les années 1990 voient l’émergence de la culture pop, de nouveaux codes portés par de nouveaux médias. Cette énergie débordante se retourne dans les clips musicaux de MTV, les couleurs franches des publicités TV, et met les femmes plus que jamais sous les feux des projecteurs. Allure, audace, énergie, vision, force, instinct, … Une mise en lumière des Femmes et de toutes les femmes dans toute leur splendeur, conquérantes, déterminées.

Désormais le monde appartient pleinement aux femmes et ce mouvement de fond s’invitera chez Chopard.
Avec l’impulsion de Caroline Scheufele, la Femme devient inspiration, imprime sa marque et va donner naissance à la création mythique de Chopard. “Le temps Chopard” pour toutes est arrivé.

 

 

Une montre née de la persévérance d’une femme

 

L’histoire de la Happy Sport est d’abord celle de la persévérance d’une jeune femme. Au début des années 90, Caroline présente le dessin de la montre Happy Sport aux équipes d’horlogers de la Maison qui se montrent très dubitatives. Son chef d’atelier montre même de l’hostilité à l’égard du projet et déclare qu’il n’est commercialement pas viable. Un peu trop sûr de lui, il lance à Caroline le pari suivant : « si vous parvenez à vendre cette montre, je vous offrirai une rose pour chaque exemplaire vendu ». Caroline Scheufele, qui n’aime rien de plus que les challenges, relève le défi sans hésiter et trouve dans cette bravade un surplus d’énergie à dédier tout entier au projet. L’année d’après, en 1993, la Happy Sport, sortie flamboyante des Ateliers, est officiellement lancée. Elle rencontre un succès tel que le chef d’atelier, confus, décide d’offrir à la co-présidente de Chopard un rosier entier.

 

Une victoire qui en appelle d’autres

 

Le succès planétaire de la Happy Sport porte Caroline qui n’aura de cesse de mettre son audace et son inventivité au service de la Maison. Rêver, vivre ses passions, voir la vie en grand, dorénavant les obstacles tombent un à un et la Maison devient une référence incontournable tant du monde horloger que du monde de la joaillerie avec le développement de collections de haute joaillerie.

Maison joaillère porte-bonheur des nominées aux Oscars et partenaire officiel du Festival de Cannes, Chopard doit beaucoup à Caroline et aux femmes. Avec le lancement de son « Journey to Sustainable Luxury » en 2013, cette histoire faite de passion et de goût pour l’innovation prend le pari du développement durable. S’en suivra notamment la généralisation graduelle du recours à un or éthique. Car un esprit libre et déterminé ne s’arrête pas en si bon chemin.

En savoir plus
Retour au Blog