La Maison

L'histoire de Chopard


Louis-Ulysse Chopard, le fondateur

Louis-Ulysse Chopard (1836-1915), âgé de 24 ans, fonde une manufacture horlogère de haute précision, spécialisée dans les montres de poches et les chronomètres. Il installe son entreprise à Sonvilier, en Suisse : Louis-Ulysse perçoit rapidement les attentes de ses clients : des montres de poches ultraplates, de précision et dites de « bon courant », c'est-à-dire pour tous les jours.

Créations horlogères du XIXe siècle par Chopard

Grâce à ses superbes garde-temps, Chopard se forge une réputation de créateur de produits fiables et de haute qualité, fabriqués en Suisse. Dès ses débuts, Chopard est sollicitée par deux clients prestigieux. En effet, la maison devient fournisseur officiel de montres pour le « Tir Fédéral » et la société suisse des chemins de fer. Louis-Ulysse Chopard voyage jusqu’en Russie à travers la Pologne, la Hongrie et les Pays baltes. Le tsar Nicolas II devient son client. Il fait également affaires avec plusieurs détaillants de Scandinavie qui appliquent leurs marques sur le cadran des garde-temps. Les montres de Chopard s’exportent ainsi à l’international.

Sonvilier : la Suisse horlogère par excellence

A Sonvilier, comme dans toute la région du Jura suisse, les paysans complètent le faible revenu des mois d’hiver en assemblant des montres selon le système de l’établissage, qui consiste à produire des montres en répartissant le travail de fabrication en petites unités spécialisées et indépendantes. Les composants sont ensuite réunis par l’établisseur ou, dans le cas de Chopard, le maître horloger, puis assemblés et réglés pour devenir une montre terminée.

Du Jura suisse à Genève, sous l'égide de Paul-Louis Chopard

Paul-Louis Chopard (1859-1940), le fils de Louis-Ulysse, reprend l’affaire en 1915 et ouvre une succursale, devenant ensuite le siège de la société, à la Chaux de-Fonds, la plus grande ville industrielle dans les alentours de Sonvilier. Plus tard, en 1937, l’entreprise déménage à Genève, carrefour international de l’horlogerie et des affaires.

Paul André Chopard

Paul-André Chopard (1898-1968), fils de Paul-Louis, prend les rênes de la société en 1943. Pendant la période troublée de l’après-guerre, l’entreprise, qui n’emploie plus que cinq collaborateurs, décline doucement. Dans les années 1960, Paul-André songe à revendre l’entreprise car aucun de ses fils ne souhaite reprendre le flambeau.

Maison Karl Scheufele et reprise de l'affaire Chopard

A la même période, à Pforzheim, en Allemagne, Karl-Scheufele III, orfèvre et horloger, fils et petit-fils d’entrepreneur, cherche à développer ESZEHA, l’entreprise de montres et bijoux dont il est propriétaire. Dépendant de ses fournisseurs de mouvements, il réfléchit à l’achat d’une manufacture suisse. Dans ce but, il fait paraître dans les journaux une petite annonce et se rend à Genève pour y rencontrer les potentiels intéressés. L’ultime jour de son voyage, il contacte le dernier nom sur sa liste et rencontre Paul-André Chopard. Karl Scheufele sait alors immédiatement qu’ils sont faits pour s’entendre ; trente minutes plus tard, l’affaire est conclue.

Karl Scheufele III et sa femme, Karin

En 1957, le jeune Karl épouse Karin Ruf. Son père, Fritz Ruf, un entrepreneur dynamique, se révèle un soutien essentiel dans la réussite du jeune couple. Acquérir une manufacture offre aux orfèvres de Pforzheim la chance d’intégrer le cercle fermé des grands horlogers suisses. Grâce à son habileté commerciale et sa passion des voyages, héritées de son grand-père, Karl Scheufele III va sortir Chopard de son oubli pour en faire une maison internationale.

Les héritiers de la famille Scheufele

Chopard constitue l'une des dernières entreprises familiales spécialisées dans la joaillerie et l'horlogerie. Depuis les années 1980, les enfants de Karl et Karin, Caroline et Karl-Friedrich, participent activement aux activités de la maison et sont co-présidents de Chopard. Caroline est responsable des collections femme, du pôle bijoux et de la Haute Joaillerie. Karl-Friedrich gère les créations dédiées aux hommes, dont les collections Classic Racing et L.U.C, ces dernières étant produites au sein de Chopard Manufacture Fleurier.