Items in shopping bag:
chopard graphic design

Mémoire d’un âge d’or LEGACY

En bouleversant les codes de l’horlogerie et de la joaillerie au beau milieu des années 1970, Chopard a accompagné les mutations d’une époque marquée par l’émancipation des femmes et la libéralisation de la société. La Maison rend hommage à ce passé victorieux qui a forgé son identité.

"Diamonds are happier when they are free"

L’histoire des Happy Diamonds s’inscrit dans le contexte des profondes mutations et des changements culturels des années 1970. Inspirés par la légèreté et par la liberté des embruns d’une cascade d’eau, les ateliers Chopard décident de libérer pour la première fois les diamants de tout sertissage :  un véritable bouleversement dans le monde de l’horlogerie.

« Diamonds are happier when they are free » s’exclame alors la mère de Caroline Scheufele en découvrant pour la première fois ces icônes en devenir. Porteur d’un message universel, les Happy Diamonds traduisent l’esprit du temps : on n’enferme pas ce qui est précieux ! Libres et affranchis, ils deviennent, comme les femmes qui les portent, plus étincelants que jamais.

Free Spirited Women

Dès sa présentation, l’énergie cinétique répandue par la Happy Sport distille un air de Joie de Vivre. Avec le mariage des diamants et de l’acier, les codes de l’horlogerie sont bouleversés, tout comme ceux de la société moderne qui voit les femmes accéder à une place que jamais l’Histoire ne leur avait concédée. Elles deviennent plus nombreuses à accéder à des postes à responsabilités.

Leur influence grandit dans la famille, dans les affaires et dans la politique. Un nouveau style de vie s’impose pour ces héroïnes qui dirigent leur existence avec un esprit libre et une indépendance assumés. Et la mode doit s’adapter. Happy Sport est en phase avec cette tendance. A l’origine de la tendance sport-chic, elle se porte aussi bien en jeans-baskets qu’en robe noire et talons hauts. Elle conquiert les podiums, les tapis rouges et le poignet des femmes !